Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 02:28

        Nous voici à Salta, joyau de l’architecture coloniale situé à l‘extrême Nord argentin. A peine le temps de négocier les tarifs de location d’une voiture et de tracer notre itinéraire, nous partions pour un road trip de quatre jours dans les quebradas (vallées encaissées) de la région.

La météo prévue plus clémente le premier jour nous incite à commencer par les vallées calchaquies traversées par une piste impraticable les jours pluvieux.

Avant d’atteindre cette portion difficile, nous débutons l’ascension d’une montagne recouverte d’herbes courtes et de quelques cactus candélabres. Chaque lacet nous fait gagner quelques mètres dégageant des points de vue à couper le souffle sur la vallée. Les condors sont là.

Une petite chapelle marque l’arrivée au niveau du col, début d’une plaine d’altitude à la végétation moins dense où l’on croise une foule d’ânes en semi liberté. Puis, c’est le choc, devant nous la recta de Tin Tin immense ligne droite traversant une plaine de cactus gigantesques sur fond de collines aux mille couleurs.

 

       Première étape de la journée, Cachi, petit village aux façades immaculées « où les habitants ne meurent que de vieillesse tant le climat est vivifiant » (le routard, Argentine 2010). Mais pas question de traîner, la piste de la fameuse route 40 qui traverse l‘Argentine du Nord au Sud nous attend.

Terre, pierres, sable et parfois ruisseaux, aucune surface ne nous résiste, une sorte de Rallye dénué de compétition où l’on s’arrêtera fréquemment pour contempler les vols de perroquets au dessus des maisons en pisé.

 

La route est éprouvante, d’autant plus qu’il fait plus de quarante degrés à l‘ombre. Notre deuxième halte dans le petit village de Molinos nous permet de nous rafraîchir parmi les gauchos en habit du dimanche. Nous en profitons pour visiter l‘église du village surprenante de par son plafond en bois de cactus.

Puis, c’est reparti pour deux heures de piste à travers les vignes de la route des vins qui, à la fin du parcours, ne ressemble plus qu’à une mince brèche à travers la roche.

 

        A la tombée de la nuit, nous arrivons à Cafayate, juste le temps de planter la tente pour aller profiter de l’ambiance festive qui enchante la place centrale de la cité viticole pendant l’été austral.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Argentine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : T&C World Tour
  • T&C World Tour
  • : Carnet de route de Clémentine et Thomas en voyage autour du monde.
  • Contact

Recherche

Carnets De Route Par Pays