Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 02:24

     Après une nuit sur le sol dur comme du béton du camping municipal suivie d’un petit déjeuner frugal au marché central de Cafayate, nous reprenons la route.

Quelques kilomètres plus tard, un panneau indique « Médanos». Curieux, nous nous arrêtons sur le bas côté pour découvrir un sentier caché sous des herbes hautes. Il nous mène aux pieds d’une immense dune de sable blanc. Au sommet de la dune, c’est un spectacle hallucinant qui nous laisse sans voix. Nous sommes bel et bien sur une plage au cœur d’une vallée verdoyante, véritable oasis inversé.

En fait, il s’agit du point de départ de la quebrada de las conchas, route asphaltée au cœur d’une vallée enchantée.

La seconde merveille rencontrée sur notre route s’appelle « Los castillos », énorme façade de pierre rouge bordée par un rio asséché et quelques acacias aromo. Puis, tout au long de la route nous croiserons des formations minérales surprenantes résultantes de l’érosion de la roche. Par exemple l’obélisque, les fenêtres ou encore le crapaud. La fin de la route est marquée par trois croix sur le bas côté. De là un sentier grimpe jusqu’à un mirador qui donne un point de vue imprenable sur toute la vallée.

 

    Pour nous remettre de nos émotions et de la chaleur accablante, nous profitons de l’ombre de la place centrale d’un petit village pour préparer un « Once » à la chilienne. Composé d’avocats, charcuterie, fromage et tortillas (petits pains plats), le Once est le goûter chilien par excellence et depuis notre séjour dans le pays de Pablo Neruda nous en sommes totalement dépendants.

 

Une fois restaurés, nous avons pris la route à travers les champs de tabac pour s’engager sur la route 9. Le guide indiquait un temps anormalement long pour parcourir la cinquantaine de kilomètres de cette route. Rapidement nous avons compris pourquoi. L’étroitesse des lacets surplombant le vide ne permet pas de dépasser les 30 Km/h. Une allure lente mais propice à l’admiration de la forêt subtropicale qui habille les collines. Puis, sortie de nulle part comme une apparition. Une petite bonne femme édentée à la peau tannée tend le pouce à la sortie d’un virage. Elle nous accompagnera sur une vingtaine de kilomètres, le temps d’apprendre qu’elle et son mari vivent dans cette forêt perdue où les pumas ne manquent pas d’égorger leurs chèvres plusieurs fois l’an.

 

    Arrivés dans la soirée au petit village de Yala, nous avons monté la tente à la frontale dans le camping « El refugio ». Etape indispensable avant d’attaquer dès le lendemain la quebrada de Humahuaca.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Argentine
commenter cet article

commentaires

Captain PMH 19/02/2010 23:40


A quand le récit de votre séjour à Valparaiso. Mythique, non?
Vigilance.
Bises.


Martin Hervé 16/02/2010 17:46


Si ce n'était la présence des lamas, de la couleur/taille de votre voiture et des 40 °C, ça me rappelerait foutrement notre trip américain. Hé !


Martin Hervé 16/02/2010 17:41


Ah, le petit goûter... Ca, on ne peut pas y couper :-)


Présentation

  • : T&C World Tour
  • T&C World Tour
  • : Carnet de route de Clémentine et Thomas en voyage autour du monde.
  • Contact

Recherche

Carnets De Route Par Pays