Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 17:11

        Après quelques jours d’acclimatation dans la capitale, nous avons mis le cap au Sud Ouest en direction du Rajasthan. Entre la fourmilière de Delhi et la ruche de Jaipur, la capitale de la région, il n’y a rien. C’est le désert hostile de roches et de poussière. A la fin du mois de juin, les températures avoisinent les 40°C et les quelques gouttes qui s’échappent du ciel sont providentielles. La mousson est très attendue par les habitants.

 

       Comme sortie de nulle part, la ville fortifiée de Jaipur a poussé au-delà des limites de ses remparts. Même si en périphérie les grandes avenues sont bordées de commerces et de bureaux, le centre historique garde la ferveur populaire. On y découvre une mixité sociale et religieuse propre à l’Inde. Sous les voiles colorés des femmes hindoues, le troisième œil observe ; les silhouettes voilées des femmes musulmanes, les sikhs branchés en jean, baskets et turbans, les gamins des rues à peine vêtus et quelques indiennes libérées évitant de planter leurs talons hauts dans les bouses de vache.

Les bazars s’organisent le long des remparts, sous des arcades. Certains sont spécialisés dans la confection de saris (habits traditionnels indiens), d’autres en turbans colorés du Rajasthan ou encore dans l’argenterie. La concurrence est rude et le portefeuille du touriste attire les convoitises. Tous les dix mètres vous êtes sollicités pour visiter une boutique ; « viens voir mon magasin », « ici, c’est pas cher » ou encore « vous cherchez des bijoux en argent ? ». Ils disent tous «regarder c’est gratuit » mais à ce point là, ça devient « se promener coûte cher » !

Alors que l’on devine l’ambiance traditionnelle du Rajasthan en parcourant les ruelles de Jaipur, on est totalement immergé dans la culture des Rajputs en découvrant le patrimoine architectural et culturel de la ville. Notamment, le City palace, ce somptueux palais résidentiel d’une longue lignée de Maharajahs conquérants suivis par leurs armées colossales assoiffées de victoires. Le fort d’Amber quant à lui représente la puissance de ces dynasties par sa taille et le raffinement de ses bâtisseurs grâce à la finesse de ses décors.

 

         Si Nougaro avait été Indien, il aurait chanté « Oh, Jaipur ». D’abord parce qu’elle est rose mais surtout parce qu’elle fait la fierté de ses habitants…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Inde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : T&C World Tour
  • T&C World Tour
  • : Carnet de route de Clémentine et Thomas en voyage autour du monde.
  • Contact

Recherche

Carnets De Route Par Pays