Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 16:22

IMG_5720, première mise en ligne par T&C World Tour.
Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 16:22

     Après plus de deux semaines en Nouvelle Zélande à arpenter les flancs et cimes des volcans, nous étions montés haut, bien trop haut. Une sévère descente s’annonçait. Douze mille pieds sur une pente de 90° en sept minutes, il n’y a pas plus direct. Ca s’appelle une chute libre.


    Sur une plage de Bay of Islands, la bande des « ballistic blondes » tient un stand de Skydiving, littéralement plongeon dans le ciel. C’est le genre de gars « super cools » aux gros bras et cheveux peroxydés, mais quand vient le moment de signer la décharge signifiant que ce type d’activité peut avoir une issue fatale, on jette quand même un œil sur le pliage des parachutes.

Les formalités effectuées nous avons pris la route en direction de l’aérodrome. La seule femme de l’équipe, une grande bringue pas dégourdie, a pris le volant. Pendant le trajet, les deux moniteurs et le photographe qui nous accompagnaient se sont gentiment amusés de sa conduite pour détendre l’atmosphère.

Arrivés à destination, on a eu droit à quelques consignes à respecter pendant le saut. Puis, ils nous ont ficelé comme des gigots avant de nous enfourner dans le coucou. Et là, SURPRISE : notre copine était aussi pilote. Heureusement, elle maniait mieux le manche à balais que le volant et nous avons décollé en douceur. Pour gagner de l’altitude l’avion a tourbillonné tranquillement au dessus de la baie pendant plus d’une demi-heure. La pilote donnait l’altitude tous les deux mille pieds, chaque annonce faisant monter la pression d‘un cran. Lorsque nos binômes ont clipsé leurs mousquetons sur nos harnais, on a compris qu’il était trop tard pour reculer. Alors, l’un après l’autre, nous avons été priés de nous jeter dans le vide ou plutôt d’être entrainés par les deux costauds que nous avions dans le dos.

La chute libre ne dure que quelques secondes mais c’est bien assez pour éprouver la sensation de plénitude qui suit la décharge d’adrénaline. Rapidement, les parachutes se sont déployés ralentissant la chute. Pendant un moment nous avons survolé la baie parsemée d’îlots, seul le fin sifflement de la toile dans les airs brisait le silence du ciel, nous étions comme ailleurs.

Après quelques virages serrés au dessus de la plage, nous avons atterri en douceur sur le sable mais il nous a fallut quelques heures pour nous remettre d’aplomb et pouvoir reprendre la route vers le Nord.


    Au mois de septembre, notre mécène le fameux « captain PMH » nous avez promis le grand frisson, nous avons été largement servis et ça mérite un grand MERCI.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 12:10

P1100319, première mise en ligne par T&C World Tour.
Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 12:10

     Pour découvrir pleinement la Nouvelle Zélande et espérer voir autre chose qu‘un mouton sur une colline verdoyante, vous l’avez bien compris il faut marcher ; et pas qu‘un peu. Qui dit « tramp » dit monter puis descendre, puis…monter et descendre voire remonter…Pfff!

Aller hop on se motive et c’est reparti pour deux jours dans le parc national Egmont. Il faut bien ça pour éliminer les feijoadas brésiliennes et autres completos chiliens.


Menu spécial « Trampers »

(aucun plat ne sera servi si le précédent n’est pas fini)


Jour I

-Amuses gueules sur escaliers en bois (à volonté c’est meilleur)

-Ballade à flanc de volcan sur son coulis de pierriers instables (t’as pensé à renouveler l’assurance rapatriement?)

-Pataugeage en marécage (pourquoi j’ai pas pris le modèle Gore-Tex?)

-Soleil fondant sur mer turquoise (hum, c’est bon les desserts)

Jour II

-Dentelle de nuages sur Taranaki (succulent)

-Multiples fontaines d’eau de source (le modèle Gore-Tex, j‘aurais vraiment dû)

-Pierre de ruisseau et sa mousse glissante (bon, demain on s’occupe de l’assurance rapatriement)

-Fougères arborescentes et ponts suspendus (courage, c‘est la dernière montée)

 

    Après ça on a rechaussé les tongs et repris Tacot, direction « Far North ». Les plages du Pacifique et la mer de Tasman sont parfaites pour digérer …

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 09:40

       Depuis trois semaines, nous zigzaguons sur les routes et sentiers de l’île du Nord de la Nouvelle Zélande. A bord de notre break Nissan Tokyo ou plutôt Tacot ; 200 mille au compteur, pas plus de 60 Km/h en côte et plus de bosses qu’un All black, nous sommes à nouveau sur la route. Notre road trip dans l’Ouest américain nous a beaucoup appris mais l’expérience est somme toute différente.

Tout d’abord, ici pas besoin de GPS, les axes routiers sont limités et si le français pense que toutes les routes mènent à Rome, le Kiwi est bien certain que la nationale I mène à Auckland. Pas question non plus d’avaler les kilomètres puisque les 100 km/h ne peuvent être dépassés ce qui fait d’ailleurs l’affaire de notre cher Tacot. Et puis, le plus excitant c’est qu’ici le camping sauvage est autorisé. Enfin plus ou moins…

Nos fins d’après midi sont consacrées à la recherche d’un site pour passer la nuit. Souvent, nous tournons pendant plus d’une heure avant de trouver le «spot» parfait et la plupart du temps nous dînons à la lueur de nos frontales. Du coup, au réveil les surprises sont de taille ; forêt de fougères arborescentes, plage de sable noir ou encore panorama volcanique.

Si nous n’étions pas entièrement rassurés les premières nuits, plusieurs rencontres nous ont détendu. Par exemple, après une nuit passée seuls sur un parking du Parc National Egmont, nous avons eu la surprise d’être cueillis au petit déjeuner par un policier. Nous étions alors persuadés de quitter le pays avec un cher souvenir. Eh bien non, celui-ci venait tout simplement s’inviter pour le café, il nous a même souhaité le plus bel « ENJOY » (profitez) que l’on ait entendu jusqu’alors. Et puis ici, il y a une ambiance rassurante, tout le monde sourit et le peu de gens que l’on croise nous salue. Même dans les coins les plus reculés, il ne se passe pas une journée sans que quelqu’un vienne nous aborder.

Côté hygiène, c‘est aussi sauvage! Les quelques douches de plage ou autres robinets que nous trouvons sur la plupart des aires de repos font bien l’affaire. A l’occasion, on s’offre tout de même le « luxe » des campings qui disposent de services pratiques comme la cuisine, la laverie et même des barbecues.


      Finalement, force est de constater que si ce mode de vie est bien loin de nos habitudes angevines de citadins bien lotis, il a le mérite de nous recentrer sur l’essentiel : ENJOY!

 

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 09:32

P1100488, première mise en ligne par T&C World Tour.
Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 09:27

        Seulement quelques jours d’acclimatation au pays des Kiwis (décalage horaire, conduite à gauche, reconnaissance des lieux…) et nous étions fin près pour rentrer dans le vif du sujet : MARCHER. Ici on ne parle plus de « hike » ou de « caminata » mais plutôt de «tramp ». Equipés en super trampers ( vêtements de rechange, popotte, nourriture pour trois jours…) nous avons arpenté les 15 Kms séparant le « Wakapapa village visitor center » de la Mangatepopo hut (refuge).

Après 3H30 de marche rapide sur le Tongariro Northern Circuit, nous prenions possession de nos pénates. C‘est le mot « respect » qui qualifie au mieux l’esprit des lieux. Respect de la Nature tout d’abord puisqu’on y boit l’eau de pluie, le mobilier et les murs sont en bois et les toilettes sont biologiques. En retour, la Nature salue les Hommes par d’intenses couchers de soleil. Puis, il y a le respect des autres, pas de chaussures à l’intérieur et hormis quelques ronfleurs qui s’ignorent, le silence est respecté dès le coucher du soleil.


       Une bonne nuit de sommeil plus tard, nous débutions l’ascension du volcan Ngauruhoe. En ce dimanche ensoleillé, nous étions loin d’être seuls sur l’« Alping crossing », portion la plus réputée de notre marche. Néanmoins, la diversité des sites traversés (cratères, champs de lave, lagunes…) et les vertigineuses vues sur un des foyers volcaniques, nous ont rapidement fait oublier la foule de randonneurs. D’ailleurs, une fois les lagunes passées, nous étions seuls. Seuls en pays Mordor (Seigneur des anneaux), la possibilité d’un face à face aves les orques nous faisait froid dans le dos. Face à nous un véritable champs de bataille, des projections de pierres durcies du sommet à la vallée, nous étions sans cesse sur nos gardes. La dernière éruption du volcan date seulement de 1975.

Heureusement, des piquets marquent le chemin jusqu’à Waihohonu hut, nous y étions à 17h, complètement moulus après 8h de marche, encore stupéfaits de nos découvertes. Un petit rafraîchissement en eaux de source et une ration de nouilles chinoises et hop, au lit! De toute façon, les visages fermés des randonneurs présents n’encourageaient pas les échanges. Par contre, les rongeurs ne manquaient pas d’ouverture et nous ont rendu visite une bonne partie de la nuit. Par chance, ils en sont restés au chocolat qui traînait dans la cuisine et n’ont pas tenté de nous rejoindre dans nos duvets!


        Le troisième jour, nous avons fait un crochet par l’ancien refuge où des noms de randonneurs d’antan sont gravés dans le mobilier. Amusant. En achevant la boucle de 41 Kms, nous avons aperçu les neiges éternelles du volcan Ruapehu et fait nos adieux au mystique Ngauruhoe balayé par les vents.

Grâce à la bienveillance de Gandalf, nous sommes arrivés en Terre Du Milieu sains et saufs mais des ampoules plein les pieds.

 

 

Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 08:41

P1100008, première mise en ligne par T&C World Tour.
Repost 0
Published by Clémentine et Thomas - dans Nouvelle Zélande
commenter cet article

Présentation

  • : T&C World Tour
  • T&C World Tour
  • : Carnet de route de Clémentine et Thomas en voyage autour du monde.
  • Contact

Recherche

Carnets De Route Par Pays